Le site de toutes les colonies de vacances 123sejours présentes plusieurs milliers de colonies de vacances toute l'année.
Colonies de vacances enfants - Colonies de vacances ados - Colonies de vacances février - Colonies de vacances Juillet



123sejours.com
+ de 500 Organismes de colonies
10 000 Séjours
1 000 000 Visiteurs/an
 colonies de vacances ont été consultées aujourd'hui sur 123sejours.
Hier : colonies consultées

Espace parent

Login
Password

> Mot de passe perdu ?

L'espace parent, c'est quoi ?
Mémorisez vos séjours préférés, et profitez des avantages de 1.2.3. séjours. >>> Créez votre compte en quelques clics !
Accueil > Présentation d'un organisme

Organisateurs de séjour

Présentation de FEDERATION PARTIR



FEDERATION PARTIR   2 rue Victor Delbos

46100 FIGEAC
Tel. 05 65 34 62 20
Fax.
Contacter FEDERATION PARTIR
Visiter le site web de FEDERATION PARTIR
L’association « Fédération Partir », basée à Figeac, existe depuis plus de 30 ans. Créée à l’initiative de la Caisse d’Allocations Familiales du Lot, de la mairie de Figeac, du comité d’entreprise de la principale usine, « Ratier », cette association est engagée depuis sa création dans une dynamique permettant de relever le défi de l’animation et de l’éducation de la jeunesse. Partir est une fédération d’éducation populaire, adhérente à l’UFCV et partenaire des autres fédérations d’éducation populaire sans esprit partisan.

Actuellement, « Partir » intervient sur les moments périscolaires, extra-scolaires et organise séjours et centres de loisirs. Partir propose aussi les services d’une ludothèque, d’un ludobus, et organise un festival du jeu chaque année aux vacances d’automne. Près de 1000 familles sont adhérentes à l’association, et « Partir » est devenue, au fil du temps, un acteur important de l’éducation des enfants et jeunes localement.

Un conseil d’administration de 21 membres, composé de représentants des institutions locales, de parents, de personnes qualifiées, pilote cette petite entreprise, avec à sa tête une équipe de direction efficace, et des animateurs engagés dans leur mission éducative.

Récemment, « Partir » a repensé son projet éducatif, avec un besoin de clarifier ses valeurs éducatives et de les mettre en œuvre dans toutes les actions menées. Ce projet éducatif, voté pour 4 ans (2014/2017), et basé essentiellement sur le respect, la laïcité, l’autonomie, a pris tout son sens au regard des événements du début de l’année 2015. « Partir est Charlie » de par ses valeurs où le vivre ensemble et la mixité sociale sont une priorité éducative. Les enfants et les jeunes que nous accueillons sont les enfants des parents que nous avons déjà accueillis il y a 20 ou 30 ans, et ces derniers nous confient leurs enfants en toute confiance.

« Partir » s’engage auprès des parents, et les accompagne dans toutes les étapes qu’ils traversent et influent la façon d’être parent.


Le président,
Philippe Derégnaucourt.


  Philosophie de l'organisme  
Les chercheurs, pédagogues, sociologues, psychologues et ethnologues se penchent sur l’Education au sens large, et s’accordent sur le fait que l’Homme apprend aussi, et surtout, en dehors des lieux conçus pour cela.
Nombre d’auteurs ont ainsi essayé de définir « éducation formelle – éducation non formelle – éducation informelle ».
L’UNESCO distingue trois niveaux d’éducation :
 Education formelle : système éducatif hiérarchiquement nivelé. Elle va de la maternelle à l’université, en prenant en compte une variété de programmes spécialisés et d’institutions s’occupant à temps plein de la formation générale, technique et professionnelle.
Elle assure une partie des apprentissages indispensables, notamment dans les disciplines littéraires et scientifiques. Cependant elle ne remplit qu’imparfaitement sa fonction de démocratisation et ne développe que partiellement les diverses capacités de l’enfant.
 Education informelle : processus de toute la vie par lequel chaque individu acquiert attitudes, valeurs, aptitudes, connaissances et compétences à partir des expériences quotidiennes, des influences et ressources de son environnement. Elle caractérise toutes les modalités éducatives liées davantage à « un bain environnemental » qu’à une action éducative volontaire et où la question du développement l’emporte sur celle de l’apprentissage.
Elle se situe dans de multiples conditions et circonstances depuis l’apprentissage du langage et de la socialisation dans le milieu familial jusqu’aux expériences de la retraite et du 3ème âge. Nombreux sont les facteurs qui interviennent et en priorité la famille, la vie de couple, le travail, l’influence des mass-médias, la participation aux activités politiques… C’est également le terrain de l’autodidactisme.
 Education non formelle, dans laquelle s’inscrit l’Education Populaire : naïvement, on pourrait la définir comme s’opposant tout simplement à l’éducation formelle. Mais elle est complémentaire à l’éducation formelle, et est définie comme étant toutes activités ou programmes durables et organisés en-dehors des temps scolaires mais dirigés néanmoins vers des objectifs d’éducation.
Elle peut avoir ces caractéristiques :
o Elle est volontaire
o Elle est accessible à tous
o C’est un processus à visée éducative
o Elle est participative et centrée sur la personne
o Elle vise à l’acquisition de capacités préparant à la vie et à une citoyenneté active
o Elle est fondée sur un apprentissage aussi bien individuel qu’en groupe, dans le cadre d’une approche globalement collective
o Elle est globale et structurée
o Elle est fondée sur l’action et l’expérience, à partir des besoins et des savoirs des personnes.

L’éducation non formelle, dans laquelle se situe la fédération Partir, se rapproche de l’éducation informelle par sa relation avec la vie et avec l’être comme individu porteur de compétences cachées, et se rapproche de l’éducation formelle par son caractère structuré.
Elle représente le domaine de l’innovation pédagogique, notamment dans le cadre de la vie associative.

« Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque seul,
les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde » Paulo Freire


  Projet éducatif  
1. LES VACANCES :
L’arrêt de l’activité traditionnelle permet de faire autre chose que d’habitude avec moins de contraintes.
Il permet aussi des découvertes éducatives et sportives, ainsi que le partage.
C’est en effet l’occasion de faire de nouvelles expériences permettant de se voir et de se montrer autrement. Les activités proposées ne doivent donc pas être une fin en soi, mais un facteur d’épanouissement. Dans le mot vacances, il y a une notion de vide. En effet, si les vacances sont bien un moment de rupture avec le quotidien, elles peuvent également être facteur d’isolement.
Sans se restreindre à proposer un catalogue d’activités n’aboutissant que sur la consommation de loisirs, il s’agira bien de provoquer des rencontres, des découvertes, des échanges.


2. L’EPANOUISSEMENT :
Développement entier de la personne dans tous les domaines, pour son bien-être physique, affectif et moral.
L’équipe d’animation, à partir d’un cadre dont elle assure la mise en place et le respect, offre à l’enfant un environnement sécurisant qui va lui permettre de se révéler individuellement et au sein du groupe, sans que soit porté un jugement ou une évaluation sur de la production ou du résultat.
Enfin, cette expérience sert aux jeunes à prendre confiance en eux. Pour un enfant qui n’a pas de très bons résultats scolaires et peut se sentir mis à l’écart à l’école, la colo, le centre de loisirs lui permettent d’exprimer ses capacités dans d’autres domaines.


3. LE RESPECT :
Capacité à reconnaître et à accepter l’autre comme un individu à part entière et s’enrichir de ses différences.
Pendant les temps libres, les enfants portent un regard différent et neuf sur les autres, sans les références habituelles d’appartenance sociale ou d’évaluation scolaire. Cette approche nouvelle favorise la tolérance, chacun étant considéré pour ce qu’il est et non sur ce qu’il paraît.
D’autre part, la vie en collectivité, avec ses contraintes, prend en compte le partage des tâches collectives d’une manière équitable, sans aucune discrimination, et donne un sens à la notion d’entraide.

4. L’EDUCATION PARTAGEE :
Coéducation, reconnaissance des compétences éducatives spécifiques à chaque acteur intervenant auprès des enfants.
« Il faut tout un village pour éduquer un enfant ».
L’éducation partagée repose sur la coopération des acteurs de l’Education : institutions publiques et en premier lieu l’école, les collectivités, les parents et familles, les associations éducatives, les entreprises...
La coopération des acteurs de l’éducation a une incontestable vertu pour l’éducation et la démocratie : celle de l’engagement commun pour l’émancipation solidaire par l’éducation. Celle qui donne confiance en soi, dans les autres et dans des cadres collectifs. Celle qui permet de donner à chaque enfant des raisons d’espérer de lui-même avec les autres.
Partir intervient dans le tiers temps et doit permettre aux enfants et aux jeunes d’avoir une équipe d’adultes référents pendant les moments de temps libres, autres que la famille ou l’école. Les animateurs devront favoriser l’esprit critique des enfants et des jeunes en leur donnant la parole, en sollicitant leurs suggestions, leurs propositions, en provoquant des débats. Il s’agit bien de développer une vie démocratique et de donner aux enfants les possibilités de grandir sur le plan individuel et collectif et de devenir autonomes. A l’opposé du corporatisme et de l’individualisme, les enfants et les jeunes seront amenés à prendre conscience de l’intérêt général.


5. L’AUTONOMIE :
Capacité à s’assumer, de manière indépendante, selon des règles choisies en fonction de ses valeurs.
Les séjours, les centres de loisirs sont l'occasion pour l'enfant d'un grand bond en avant dans son autonomie psychique. Il part petit, il revient grand... L'éloignement de la famille ou le changement de milieu le contraint à s'adapter à d'autres règles, mais il est soutenu par le groupe, qui lui donne l'énergie et l'enthousiasme de s'y plier.
Il élargit considérablement son cercle d'amis, rencontrant des enfants qui habitent ailleurs, qui ont d'autres habitudes, d'autres codes. Ils sont souvent heureux de ces rencontres qui leur permettent aussi de se révéler différents de ce qu'ils sont dans leur famille ou dans le quotidien de leur vie scolaire.


6. LA PARENTALITE :
Désigne l’ensemble des façons d’être et de vivre le fait d’être parent. Elle qualifie le lien entre un adulte et un enfant dans le but d’assurer le soin, le développement et l’éducation de l’enfant, s’inscrivant dans l’environnement social et éducatif où vivent la famille et l’enfant.
La parentalité est une démarche accompagnante et non-jugeante qui reconnaît la pluralité des modèles familiaux et vise à conforter les parents dans leur rôle, à valoriser leur potentiel. Il s’agit de « libérer » leur confiance en leur capacité d’être parent.
Loin d’une logique sécuritaire ou d’outil de contrôle social, la fédération Partir s’inscrit dans une démarche d’accompagnement de la famille, où la notion d’intérêt de l’enfant est centrale, et la parentalité est mobilisée dans le cadre de projets visant à construire autour de l’enfant et de ses besoins une harmonie dont chacune des parties (enfants, parents, professionnels) pourrait tirer profit, in fine, en terme de sécurité et d’épanouissement.


7. LA LAÏCITE :
Indépendance face aux dogmes religieux (relevant de la sphère privée et ne s’imposant pas à l’autre), sans jugement.
Face à des demandes spécifiques (faire la prière, suivre les offices religieux, respecter les rites, les règles, les fêtes religieuses...), il est nécessaire de faire preuve de mesure et de bon sens, recherchant par le dialogue des accommodements raisonnables, c’est-à-dire permettant de replacer la demande dans le cadre de l’association et de l’intérêt général.
La fédération Partir, laïque, n’est pas « anti » religieuse. Son projet général l’amène à respecter toutes les convictions, notamment la croyance ou la non croyance religieuse. Ce respect de la liberté de conscience et de l’expression des diverses convictions dans ses activités la conduit à promouvoir, non seulement un vivre ensemble harmonieux, par-delà les différences, mais aussi la recherche de toutes les formes d’émancipation des personnes.
Néanmoins, la fédération Partir n’est pas en mesure de prendre en compte toutes les demandes de pratiques du culte. Les animateurs des centres, notamment, ayant une mission éducative qu’ils ont librement choisie de remplir, sont tenus à une stricte neutralité en matière religieuse ou politique vis-à-vis des enfants.


  Points forts et particularismes  
Une équipe diplômée et dynamique.
Une implantation forte dans le paysage local avec la reconnaissance de tous les acteurs politiques, éducatifs ainsi que celle des familles.
Un taux d'encadrement supérieur à la réglementation.


  Activités proposées
Nous proposons aux enfants différentes activités bénéficiant toutes d’un enregistrement du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

1-L’accueil de loisirs sans hébergement
Il est ouvert toute l’année, les mercredis, petites et grandes vacances. Il accueille les enfants de 2 à 14 ans, soit la journée complète, soit en demi-journée avec ou sans repas.

2-Le Centre de loisirs périscolaire
Il est confié par la municipalité à l’association. Dans les 3 écoles primaires et publiques de Figeac, une équipe de 3 animateurs diplômés invite les enfants à se détendre après l’école, de 16h45 à 19h15, en participant à des animations thématiques.

3-L’espace Jeux
Le ludobus : la ludothèque s’exporte dans tout le département grâce au ludobus. A disposition des particuliers comme des collectivités, la ludothécaire vous propose des animations jeux de société pour des évènements spécifiques (anniversaire, Noël de l’entreprise,…) ou encore conçoit des projets par le jeu à destination d’un public particulier (personnes âgées isolées, maison de retraite, foyer pour personnes handicapées,…).
Le festival dés en bulle (festival du jeu et des mots en jeu) : les objectifs de cette manifestation: démocratiser la lecture et l’écriture, les rendre accessibles à tous en les présentant de façon ludiques, fédérer les familles autour du jeu sous toutes ses formes. En bref, la fédération Partir vous invite à venir partager un moment de jeu en famille.

4-Les séjours
L’association Partir propose des séjours l’hiver et l’été. Ils sont diffusés dans tout Midi-Pyrénées , et à destination d’enfants de 6 à 18 ans selon les thèmes.
Mise à part la réglementation Jeunesse et Sports à laquelle nous sommes soumis, nous remplissons également les critères d'une charte qualité.
L’hiver : un séjour de 4 jours dans le massif Central permet aux plus jeunes de goûter aux plaisirs de la collectivité, en découvrant le milieu montagnard. Un second séjour, pour des jeunes de 7 à 18 ans, se déroule en Haute-Savoie, pendant 7 jours. Les jeunes y pratiquent du ski alpin ou du snow-board.
L’été : environ 40 séjours sont proposés durant la saison estivale. Adressés à des enfants et jeunes de 6 à 18 ans, tout le monde trouve son bonheur : que ce soit un séjour sportif, à la mer, un séjour à l’étranger pour découvrir d’autres cultures, ou encore des séjours de proximité (dans le Lot) pour les plus jeunes, enfants et parents se retrouveront dans le large choix qu’offre la Fédération Partir.

Visionner les séjours proposés par cet organisme

Visiter le site web de FEDERATION PARTIR