Le site de toutes les colonies de vacances 123sejours présentes plusieurs milliers de colonies de vacances toute l'année.
Colonies de vacances enfants - Colonies de vacances ados - Colonies de vacances février - Colonies de vacances Juillet



123sejours.com
+ de 500 Organismes de colonies
10 000 Séjours
1 000 000 Visiteurs/an
 colonies de vacances ont été consultées aujourd'hui sur 123sejours.
Hier : colonies consultées

Espace parent

Login
Password

> Mot de passe perdu ?

L'espace parent, c'est quoi ?
Mémorisez vos séjours préférés, et profitez des avantages de 1.2.3. séjours. >>> Créez votre compte en quelques clics !
Accueil > Présentation d'un organisme

Organisateurs de séjour

Présentation de Archéologie Pour Tous



Archéologie Pour Tous   23, allée de Chambord

41220 Saint-Laurent-Nouan
Tel. 02 54 87 21 36
Fax.
Contacter Archéologie Pour Tous
Visiter le site web de Archéologie Pour Tous
L’association organise au cours des vacances scolaires d’été, de la toussaint, de Février, d’Avril, des séjours agréés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports à l’attention des enfants (de 8 à 14 ans) et des adolescents (de 14 à 17 ans).

Encadrés par des animateurs titulaires du BAFA, et par des directeurs BAFD, ces séjours reposent à la fois sur la découverte du patrimoine préhistorique et de l’archéologie, mais aussi sur la vie en société. La démarche de nos séjours est donc culturelle mais aussi sociale et pédagogique : la vie en groupe, le respect de chacun, des différences d’âges entre les adolescents et les enfants (car les séjours se déroulent en même temps), le partage des tâches, l’entraide en sont les composantes essentielles. Ces séjours sont des lieux de vie commune, reflet des sociétés, qu’elles soient préhistoriques ou contemporaines.

Les enfants de 8 à 14 ans peuvent participer à des séjours ayant pour thème la Préhistoire.
Pour les enfants de 10 à 14 ans, un séjour de découverte de la fouille archéologique est organisé.

Les adolescents, de 14 à 17 ans, peuvent participer soit aux stages de fouilles archéologiques soit aux chantiers de reconstitutions d’objets de la préhistoire : pirogue, char, arcs, ou bâtiments.


  Philosophie de l'organisme  
L’archéologie et la Préhistoire ont depuis quelques années perdues de leur amateurisme, au profit d’une plus grande professionalisation et d’une specialisation accrue. C’est sur ce constat qu’en 1987, l’association Archéologie Pour Tous a été fondée en se fixant pour but de permettre au plus grand nombre de découvrir l’archéologie et la Préhistoire.

Elle a développé un certain nombre d’actions pour y parvenir.

A travers la fouille du site archéologique de Muides-sur-Loire (Loir-et-Cher), l’association propose aux adolescents de 14 à 17 ans de découvrir le travail des archéologues et d’acquérir les principales techniques de fouille. Des stages de mi saison (Toussaint, Fevrier, Avril) complètent la formation recue au cours de l’été, à travers l’étude du matériel, le travail de prospection, la fouille fine de structures complexes, etc...

A travers les séjours de découverte de la préhistoire destinés aux 8-14 ans, l’association sensibilise les enfants sur le mode de vie de leurs ancêtres et leur relation à l’environnement d’où ils tiraient tous leurs moyens de subsistance.

Cette action pédagogique se poursuit au cours de l’année dans les écoles et centres de loisirs où les animateurs de l’association interviennent pour expliquer aux enfants la vie des hommes de la Préhistoire et leur permettre d’expérimenter quelques techniques. L’association est agréée par le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des sports et de la Vie Associative, tant pour les animations que pour le centre d’hébergement.

L’association s’est aussi fixée comme but la reconstitution d’un Village Archéologique destiné au grand public où les grandes périodes de la Préhistoire seraient représentées. Un premier village avait été construit à Muides-sur-Loire mais n’a pu être rendu accessible au public et a dû être démonté. L’association est aujourd’hui en quête de financement pour la réalisation de ce projet qui se situera sur un terrain boisé de 12 hectares dans la commune de Saint Laurent Nouan (Loir et Cher).

Enfin, l’association a constamment cherché à favoriser la recherche, notamment en ce qui concerne l’étude de Muides-sur-Loire. Plusieurs travaux universitaires ont ainsi été effectués. Citons les études de Roland Irribarria, Davis Bornet, Marie France Creusillet, Sandrine Deschamps, Anna Hantaï, Florent Mercey.


  Projet éducatif  
PROJET EDUCATIF
de l’association « Archéologie Pour Tous »

Statut et vocation principale
« Archéologie Pour Tous » est une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle a été déclarée « d’Intérêt Général ».
Sa vocation principale est la promotion, ainsi que la valorisation des activités archéologiques.

Les objectifs éducatifs
Les objectifs éducatifs concernant l’accueil des mineurs sont les suivants :
1- Mener un travail de vulgarisation de l’archéologie auprès des enfants et des jeunes, et plus généralement, de tous les amateurs de l’archéologie
2- Permettre la découverte d’un Patrimoine souvent méconnu : celui de la Préhistoire et de la Protohistoire.
3- Développer un espace de socialisation et d’autonomie pour la jeunesse

Quelques explications :

Objectif n° 1
1 a - LE CONSTAT
L’idée de faire participer des jeunes (de 14 à 18 ans) à des opérations archéologiques est le résultat d’un constat. Tout d’abord, les jeunes, mineurs, ne sont que très rarement admis sur les chantiers de fouilles. De même, créer un espace de découverte de la Préhistoire pour des enfants (8 à 13 ans) reste une initiative assez peu commune.
Parallèlement, l’archéologie a perdu de son assise populaire, qu’elle avait pendant la première moitié du XX° siècle.
Parce qu’elle fait de plus en plus appel à des sciences complexes, l’archéologie perd de son amateurisme, au profit d’une spécialisation croissante d’un nombre restreint d’archéologues professionnels.
Le contact se perd alors entre cette foule d’informateurs locaux qui pourrait être une pépinière d’où surgiraient de futurs chercheurs, et les équipes régionales instituées et du reste surchargées de travail.
1 b - L’INTEGRATION DES AMATEURS AUX EQUIPES ARCHEOLOGIQUES
Maintenant, il reste que l’activité de recherche en Préhistoire, dans certains domaines, ne demande pas pour autant une grande spécialisation, notamment dans ce qui est du repérage des sites (qui est loin d’être achevé en France) et de la collecte du matériel de surface.
Ces tâches, loin d’être subalternes, sont indispensables au travail des chercheurs.
D’autre part, certaines recherches sous la coordination de l’équipe archéologique peuvent accueillir des amateurs voulant approfondir leurs connaissances.
1 c - LA PROTECTION DU PATRIMOINE
Dans le même esprit, il ressort que l’archéologie est souvent prise dans le sens de la collection individuelle des objets. Or, si la collecte existe bien, elle ne doit pas se faire dans le sens de l’appropriation privée du matériel, et ce pour plusieurs raisons. La première de celles-ci est d’éviter la dispersion du matériel provenant d‘un même site.
La seconde est qu’une série n’est étudiable que dans l’ensemble de son contexte.
La troisième est que la prospection des sites archéologiques est strictement réglementée.
C’est donc sous couvert du contrôle des personnes mandatées par le Conservateur régional de l’Archéologie que ce type de recherches peut et doit avoir lieu. La notion du Patrimoine commun va de pair avec celle de l’appropriation collective des vestiges laissés par nos
ancêtres.
Les séries doivent pouvoir être mises au regard du public. Les adolescents prennent conscience de l’importance de leurs activités par la reconnaissance sociale qui leur est montrée lors de ces manifestations.

Objectif n° 2
2 a - LE CONSTAT
Notre expérience nous montre à quel point la plupart des enfants et des jeunes sont questionnés par « l’origine » : la leur et celle du genre humain en général. Or, la scolarité officielle ne donne qu’un trop bref aperçu de la Préhistoire, en les laissant sur leur faim,
d’autant que la Préhistoire a été supprimée des programmes scolaires.
2 b - L’EXPERIMENTATION : NECESSITE ARCHEOLOGIQUE ET PEDAGOGIQUE
Dans un autre domaine, l’archéologie se tourne de plus en plus vers l’expérimentation de techniques anciennes.
À un niveau purement pédagogique, il est certain que le fait de pratiquer, aide à comprendre d’une part, et rapproche des gestes ancestraux d’autre part.
Cette proximité des gestes a une valeur d’autant plus accentuée qu’elle traverse les cultures et les civilisations autant que le temps.
Dans notre société, où les échanges interculturels vont bon train (apport des cultures immigrées, prolifération des musiques et cultures anglo-saxonnes, etc…), il peut sembler naturel de rechercher le dénominateur commun à l’ensemble des peuples, qui peut nous aider à comprendre la diversité actuelle des différentes cultures.
Les capacités de créativité des enfants, à condition d’être justement aiguillé par les animateurs qui garantissent le succès des projets, ne peuvent que contribuer à la réassurance des jeunes vers leurs futures vies d’adultes.
C’est en fonction de tout cela qu’il nous est paru important d’introduire un secteur expérimental de réalisations avec un outillage « archéo-compatible », de type préhistorique.
Il s’avère que les techniques agricoles liées à la phase Néolithique n’ont pas évolué fondamentalement jusqu’au siècle dernier : le déboisement des forêts en France fut l’oeuvre des premiers agriculteurs et le paysage de cette époque n’a guère changé jusqu’à nos jours.
Les semailles à la volée des céréales, la récolte à la faucille des graminées ne sont pas des gestes très lointains et nos arrières grands-parents les ont encore pratiqués.
Mieux encore, lorsque le genre humain pratiquait la prédation et la cueillette (ce qui est encore l’économie de certains peuples du globe), leurs gestes nous sont restés dans les campagnes, non plus comme éléments essentiels de l’économie, mais comme loisirs : la
chasse, la collecte de fruits sauvages ou de plantes aromatiques voire médicinales.
C’est le rôle des animateurs de définir, afin de les rendre vivants, les liens entre l’ethnologie et l’archéologie.
Il reste que l’archéologie a besoin de ce type d’expérimentations. Ce projet de restitution de réalisations passées dont les fouilles ne donnent qu’une idée fragmentaire, s’inscrit donc dans un cadre plus vaste d’activités menées aujourd’hui par les équipes de recherche dans tout l’hexagone.

Objectif n° 3
3 a – LE CONSTAT
Nous abordons donc les problèmes de l’accueil et de l’intégration de la jeunesse à des activités valorisantes qui sont fondamentaux au niveau de la société dans sa globalité.
La durée relative des stages et séjours où les adolescents sont éloignés du contexte familial donne lieu à une organisation interne du groupe, propice à l’inter-relation.
3 b – UN ESPACE DE SOCIALISATION
L’implication des jeunes aux tâches et aux règles de vie collective d’un séjour responsabilise chaque individu et préfigure son implication future dans la société. Un système de rotation
dans les tâches définies permettra à chacun de connaître les autres ; enfants et adultes. Des réunions quotidiennes, comme instance de parole, de règlement de conflits, pôle de réflexion et source de propositions ponctueront chaque journée. Par ailleurs, l’équipe
d’animation se réunira pour examiner l’état d’avancement des différents projets, des ateliers mis en place, et des problèmes posés, tant techniques qu’humains.
Pour encadrer des séjours de ce type, les animateurs de l’équipe doivent non seulement avoir des connaissances approfondies dans le domaine de la préhistoire, mais encore posséder une
bonne aptitude à la pédagogie.
Pour permettre la réalisation concrète de ces 3 objectifs, l’association met à la disposition des équipes d’animation des moyens matériels :
L’association mettra à disposition des enfants et des jeunes, ainsi que des animateurs, tout le matériel de base nécessaire pour :
L’hébergement : tentes individuelles et collectives, matelas mousse, etc…
La restauration : alimentation, vaisselle, produits d’hygiène, etc…
Les activités de fouille archéologique : truelles, seaux, etc…
Les activités de détente : jeux de société, ballons, etc…
Le suivi sanitaire : trousses à pharmacie, registres de soins, etc
Par ailleurs, selon les différents projets d’animation élaborés par les équipes d’encadrement, du matériel plus spécifique pourra être mis à disposition : exemple : rotin, argile, etc…
Communication Organisateur-Directeur-Equipe d’animation :
Tout d’abord, le conseil d’administration se réunit régulièrement (à peu près une fois par mois). Les permanents de l’association (qui travaillent l’été en tant que directeurs ou animateurs) y sont souvent présents.
Dès le début de l’année une réflexion commune est engagée quant à l’organisation de l’été, les conditions de déroulement de l’accueil, le projet éducatif, le projet pédagogique, etc…
Plusieurs mois avant son démarrage, l’été s’élabore donc collectivement.
Pendant et entre les séjours, les différents membres élus et salariés de l’association s’informent mutuellement du déroulement des stages (téléphone, Internet, visites, etc…).
Enfin, un bilan de chaque séjour est effectué entre les directeurs de séjours (membres de l’équipe permanente), l’organisateur et les animateurs tenus d’être présents.


  Activités proposées
Fouille archéologique sur un véritable site préhistorique.
Reconstitutions d'habitats pré et protohistoriques.
Ateliers préhistoriques : taille de silex, allumage du feu, poterie , travail du cuir...

L'organisme ne propose aucun séjour à venir.

Visiter le site web de Archéologie Pour Tous